La situation financière actuelle d'Integrale Attention

mercredi 18 février 2009
L’encaissement consolidé s’élève à près de € 219 millions à la fin de l’exercice 2008, soit une augmentation de 78,48 % par rapport à l'année 2007. Ce résultat exceptionnel résulte en partie de primes uniques importantes, l’encaissement récurrent progressant de 15 %.
 
Par ailleurs, sur la base d’hypothèses prudentes, nous estimons qu’Integrale restera investisseur net pour les prochaines années : les flux entrants (primes encaissées majorées des produits financiers et des remboursements de titres arrivés à échéance) sont supérieurs aux flux sortants (capitaux ou rentes à payer et frais de fonctionnement). 
Nous ne sommes donc pas contraints de réaliser des actifs en période de turbulences des marchés financiers. Ceci constitue un avantage certain.
 
La maîtrise des coûts a toujours constitué une préoccupation majeure de notre caisse commune. Le ratio des frais généraux rapporté aux actifs sous gestion a diminué de manière significative de 0,57 % en 2007 à 0,53 % en 2008, tout en continuant à améliorer la qualité de notre service.
 
Les chiffres provisoires de l’exercice 2008, qui doivent encore être audités par notre réviseur, indiquent que l’impact de la crise financière sur Integrale est limité.
 
Déduction faite des réductions de valeur qui devront être actées sur les obligations perpétuelles et certains titres, notre marge de solvabilité reste élevée et représente plus du double de la marge exigée.
 
Quant au taux de couverture de nos engagements, il est supérieur à 100 %. Ceci signifie que la valeur de nos actifs reste supérieure au montant de nos engagements envers les affiliés, quels qu’ils soient.
 
Bien évidemment, Integrale devra, tout comme l’ensemble des acteurs du marché, faire face à une année 2009 qui s’annonce aussi difficile que pleine d'incertitudes.
La responsabilité de garantir les pensions complémentaires de nos affiliés nous incite, plus que jamais, à rechercher la solidité financière. En conséquence, la Direction effective proposera au Conseil d’administration et à l’Assemblée générale de continuer à privilégier la sécurité en maintenant la marge de solvabilité à un niveau aussi élevé que possible.
 
Enfin, le redressement des marchés financiers permettra dans un avenir, que nous espérons pas trop éloigné, de ne plus faire appel à de nouvelles mesures complémentaires de précaution. Les résultats qui en découleront seront donc réservés exclusivement à nos affiliés, conformément à la règlementation et à nos statuts.
 
Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l'évolution de la situation.
 
 
La Direction Effective
 
 

Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez envoyer vos questions à newsletter@integrale.be.