Integrale adapte son taux garanti en assurance-vie

lundi 9 mars 2015

En raison de la baisse persistante des taux d’intérêt sur les marchés financiers, Integrale a décidé d’abaisser à 1,60% son taux technique garanti à partir du 1er avril 2015.
 
Pourquoi cette baisse du taux d’intérêt ?
 
Les assurances-vie sont des engagements à long terme, principalement couverts par des obligations d’Etat de la zone Euro. Les taux d’intérêt de ces obligations ont considérablement chuté au cours des dernières années, à un tel point que les obligations belges à 10 ans offrent actuellement un rendement inférieur à 0,8%. Integrale, comme tous les autres acteurs du marché, ne peut ignorer cette situation et se doit d’adapter son taux garanti sur le long terme.
 
Quelles sont les conséquences pour les nouveaux contrats et les contrats existants ?
 
Le nouveau taux de 1,60% s’appliquera, dès le 1er avril 2015 :
 
1)    à tous les nouveaux contrats,
2)    à toutes les nouvelles affiliations dans les contrats existants,
3)    aux nouveaux versements pour les contrats à primes uniques,
4)    aux augmentations de primes pour les contrats à primes récurrentes.
 
Ce changement de taux n’a pas d’impact sur les réserves constituées à fin mars 2015 qui bénéficient et continueront à bénéficier des tranches tarifaires du passé, selon leur date de constitution et ce jusqu’à l’échéance des contrats.
 
Quelles sont les conséquences pour les régimes de pension sectoriels ?
 
Le nouveau taux est également d’application pour :
  • les entreprises affiliées à un régime de pension sectoriel géré par Integrale ;
  • les engagements de pension confiés à Integrale dans le cadre de ce qu’on appelle un « opting-out » d’un régime sectoriel géré par une autre institution de pension
dans le respect des conditions d’exécution du plan de pension sectoriel qui ont été fixées par les conventions collectives de travail et leurs annexes.
 
Le nouveau taux influencera-t-il le principe de répartition totale des bénéfices ?
 
Integrale, assureur solidaire et responsable, maintient sa politique de distribution de 100% de ses bénéfices, après avoir constitué les provisions requises, et conserve comme objectif de répartir ses résultats à tous ses assurés, tout en répondant aux nouveaux critères de solvabilité requis dès 2016.
 
Les rendements moyens nets pondérés octroyés par Integrale en 2012 et 2013 ont été respectivement de 3,56% et 3,50%, permettant à la grande majorité des entreprises-membres de satisfaire à leurs obligations de rendement requis par la loi sur les pensions complémentaires. Sur la période de référence 2009-2013, les affiliés d’Integrale ont bénéficié d’un rendement net moyen de 3,82%.
 
Nous comprenons bien que ce changement est assez technique : vos interlocuteurs habituels d’Integrale restent bien sûr à votre entière disposition pour tout complément d’information. Si vous souhaitez plus d'informations concernant ce message, n'hésitez pas à prendre contact avec le service communication, à l'adresse mail : newsletter@integrale.be.

La Direction effective