La stratégie orientée vers la solidité financière porte ses fruits

mardi 10 novembre 2009

Chiffres-clés d’Integrale au 30/09/2009

  • Taux de couverture supérieur à 100 %
  • Marge de solvabilité : 234 % du minimum légal requis
  • Encaissement récurrent en croissance contrôlée
D’une manière générale, les marchés boursiers se sont redressés depuis le 1er janvier 2009. L’indice EuroStoxx50 a connu une croissance de plus de 15 %. Les taux de rendement des emprunts étatiques à 10 ans sont revenus au même niveau que ceux de fin 2008, après avoir subi une forte volatilité. Les spreads de crédit (écart de taux complémentaire pour un émetteur non étatique) se sont fortement réduits, ce qui donne des taux d’intérêt pour ces emprunts nettement plus bas. En conséquence, la valorisation des actifs s’est fortement appréciée.
 
Taux de couverture
Le taux de couverture de nos engagements reste supérieur à 100 % : la valeur de nos actifs demeure supérieure au montant des engagements envers les affiliés.
 
Plus de deux fois la marge de solvabilité exigée
La décision prise en 2008 de donner la priorité à la stabilité financière et de ne pas distribuer de répartition bénéficiaire et, le maintien d’une politique d’investissement prudente et diversifiée, ont eu pour résultat l’amélioration de la marge de solvabilité qui est maintenant égale à 234 % de celle exigée par la réglementation à la fin du troisième trimestre.  
 
Encaissement récurrent en croissance contrôlée
Malgré la situation économique défavorable, l’encaissement récurrent a connu une légère croissance en 2009 par rapport à la même période en 2008.
 
Les actifs gérés sont passés de € 1.409 millions en 2008 à € 1.490 millions au 30/09/2009, ce qui représente une croissance de 5,7 %.
 
Pour plus d’information à ce sujet, veuillez envoyer vos questions à newsletter@integrale.be.