L’ingrédient principal
de notre succès : nos clients

L’assemblée générale d’Integrale approuve les comptes 2019 en discontinuité

Constatant qu’aucune solution de recapitalisation d’Integrale n’a pu être trouvée pour le 30 septembre 2020 (voir communiqué de presse du 21 septembre 2020), Integrale a proposé des mesures alternatives à la Banque nationale de Belgique dans un nouveau plan de rétablissement.

Celles-ci n’ont pas été acceptées par la Banque qui a cependant laissé à Integrale jusqu’au 27 octobre 2020 pour réagir. 

Au cours de sa réunion du 8 octobre 2020, le conseil d’administration d’Integrale :

  • a arrêté les comptes 2019 en discontinuité d’exploitation, comptes qui ont été aussitôt approuvés par l’assemblée générale ;
  • a décidé d’étudier différents scénarios envisageables d’ici le 27 octobre 2020.

La prise en compte de l’hypothèse de discontinuité d’exploitation implique la réestimation des postes à l’actif et au passif ainsi que la constitution de provisions complémentaires.  Ces retraitements ont porté le résultat technique d’Integrale 2019 en négatif à -380 millions €.  Par conséquent, la décision d’attribuer des participations bénéficiaires pour l’année 2019, prise plus tôt dans l’année sous réserve de l’approbation de l’assemblée générale, a dû être annulée.  

Integrale insiste sur le fait que les provisions constituées dans ses comptes ont toujours un niveau suffisant pour faire face à l’ensemble des engagements envers ses affiliés et son personnel.

Le président du conseil d’administration, Prof. Dr. Michel De Wolf, a déclaré : « Tout le conseil est consterné par les décisions qui ont dû être prises. La situation que nous connaissons est due pour l’essentiel à la difficulté de concilier les rendements garantis de nos produits d’assurance-vie avec les taux extrêmement bas sur le marché des capitaux. Ainsi, le taux sur la dette belge à dix ans était ce jeudi soir de… - 0,28% !. »    

Retour vers le haut